Lancement du carnet de l’Association Française de Sociologie

Et voilà, c’est chose faite : l’Association Française de Sociologie dispose enfin de son « carnet » ! À l’heure du tout-numérique et des réseaux sociaux, il y avait sans doute intérêt à créer ce nouvel espace d’expression et de communication. L’ambition de ce carnet hébergé par l’incontournable réseau des carnets hypotheses.org est de contribuer à l’animation collective de la discipline, en complément des supports déjà existants (le site « institutionnel » de l’association, afs-socio.fr, et la revue Socio-logos). Son « installation » sera progressive, comme l’usage du compte Twitter officiel @afs_socio créé à l’occasion du dernier congrès. Nous n’hésiterons pas à tâtonner. En effet, s’il est évident que le carnet a vocation à diffuser notamment les prises de position publiques de l’AFS représentée par son Comité exécutif et de relayer les actualités des différents Réseaux thématiques et Groupes de travail, le concept éditorial n’est pas encore stabilisé, il est pensé de façon inductive, sans véritable plan préalable ; si bien que des rubriques et des formats pourraient voir le jour au gré des suggestions et des bonnes idées qui ne manqueront pas d’affluer. Car, insistons sur ce point, le carnet est un outil au service de l’association et de ses membres : il sera ce que nous en ferons. Cette plateforme se veut en effet un espace de discussion utile aux sociologues et à toutes celles et ceux qui s’intéressent à la discipline. Dont acte !

Les rubriques seront mises en place au fur et à mesure des propositions de billets : vie de l’association (comité exécutif, réseaux thématiques, etc.), « tribune » pour les membres, articles sur les aspects les plus concrets de la profession, entretiens et récits sur l’histoire de l’AFS, comptes rendus d’événements scientifiques, annonces et informations diverses, internationalisation de la recherche, activités de Socio-logos. Une équipe rédactionnelle se chargera de l’administration de ce nouveau site (voir la présentation sur cette page). Elle est composée de Pierre Brasseur, Cynthia Colmellere, Frédéric Lebaron, Maxime Quijoux, Iris Loffeier et Arnaud Saint-Martin.

Il nous reste maintenant à nous mettre au travail ! Les sujets ne manquent pas pour alimenter le flux des billets !

Frédéric Lebaron, président de l’AFS
Arnaud Saint-Martin, coordinateur du carnet de l’AFS

PS : Vous aurez peut-être noté la présence d’un nouveau logo sur les pages du carnet. Après un long brainstorming collectif et de nombreux essais, le CE a validé ce changement d’« identité visuelle ».

Image en bandeau  : affiche du 6e congrès de l’AFS, 29 juin 2015, à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines, sur le campus de Guyancourt. Crédits : UVSQ, via Flickr.

Soutien de l’AFS à Antoine Deltour, à l’origine de l’affaire Luxleaks

L’Association française de sociologie s’associe à la longue liste de personnalités, d’institutions et d’organisations de la société civile qui soutiennent le lanceur d’alertes Antoine Deltour, à l’origine de l’affaire Luxleaks. Alors qu’il était employé d’un grand cabinet d’audit, Antoine Deltour a été témoin d’un système d’évitement fiscal massif qu’il a cherché à faire connaître du grand public. Antoine Deltour a cherché en toute bonne foi à faire connaitre au grand public une réalité sociale peu connue et peu explorée. Il est aujourd’hui poursuivi pour avoir servi de source au travail journalistique et au travail d’enquête mené par des personnes cherchant à rendre compte de ces pratiques fondamentales pour comprendre le fonctionnement des mondes économiques.

L’évasion fiscale est un enjeu public important qui commence à être exploré de plus en plus par nos collègues sociologues, notamment du côté de la sociologie économique et de la sociologie du droit. L’accès à ce type de terrains pour un travail sociologique est particulièrement difficile et il est vital qu’un droit à l’information et à la recherche sur ces sujets se constitue dans les années à venir.

Les poursuites judiciaires individuelles, dans cette affaire comme dans bien d’autres affaires précédentes, intimident les rares personnes qui pourraient servir d’informateurs et de sources au travail sociologique. Pour toutes ces raisons, l’AFS espère que très rapidement les poursuites à l’encontre d’Antoine Deltour seront abandonnées.

Pour soutenir : https://support-antoine.org/.

Image en bandeau via jamesedition.fr, revendeur de produits de luxe.